J’aime la course parce que…

Le 14 février dernier, celui qui aime la course s’est probablement planifié une sortie de Saint-Valentin avec sa belle... sa belle activité sportive. Comme la course et le coureur aiment embrasser le mouvement ensemble dans leur parcours préféré, le moment de célébrer était tout désigné. Cette semaine, pour bien comprendre la solidité du couple course-coureur, voici ce qui peut expliquer plusieurs mariages heureux.

Le 14 février dernier, celui qui aime la course s’est probablement planifié une sortie de Saint-Valentin avec sa belle… sa belle activité sportive. Comme la course et le coureur aiment embrasser le mouvement ensemble dans leur parcours préféré, le moment de célébrer était tout désigné. Cette semaine, pour bien comprendre la solidité du couple course-coureur, voici ce qui peut expliquer plusieurs mariages heureux.

Deux hommes courant dans la neige

Avec toi, je me sens bien

Quoi de plus satisfaisant que de ressentir l’accompagnement amoureux autant dans son corps, que dans sa tête, que dans son cœur ? La course, avec toute sa flexibilité, permet à plusieurs de vivre ces sentiments avec elle. Voilà que courir offre au corps l’amélioration ou le maintien de la santé cardiorespiratoire et métabolique en plus de favoriser un poids équilibré et une solide ossature. Courir permet également à la tête, entre autres par la sécrétion d’hormones, de penser mieux ou même de ne pas penser tout en permettant une amélioration des fonctions cognitives et de la mémoire. Et quoi de plus parfait qu’un corps et une tête en santé pour avoir le cœur plus léger ?

► Paroles de coureurs…

Je réalise que je t’aime… et je me réalise

En atteignant des objectifs avec elle, la course permet sans contredit à son partenaire de se réaliser. Que ce soit d’arriver à bouger régulièrement, de réussir pour la première fois une distance définie ou encore d’améliorer un temps, être fier de soi est gratifiant. Bien au-delà de l’atteinte de l’objectif, accomplir quelque chose à un effet certain sur l’estime de soi. Jean-Paul Sartre a dit : « L’homme n’est rien d’autre que son projet, il n’existe que dans la mesure où il se réalise. » Vive la course qui permet donc d’exister !

► Paroles de coureurs…

Que dire de notre amie dame nature

Le printemps qui marque la renaissance de la vie ; l’été qui remplit d’énergie et de vitamine D ; l’automne, avec ses couleurs, qui offre un air pur et frais ; et l’hiver avec sa lumineuse blancheur… Les cycles de la nature nous procurent des expériences uniques. Bouger ensemble toute l’année donne ainsi la chance au couple que forment le coureur et la course de se redécouvrir à travers les saisons. Même s’ils semblent bien différents, les parcours sont un peu comme la vie à deux : connus et surprenants à la fois. Pleurer avec la pluie et être heureux avec le soleil est merveilleux. Et sachant que de s’oxygéner a des bienfaits non négligeables chez l’humain, permettre à l’O2 de circuler par la course est extraordinaire.

► Paroles de coureurs…

Dans toute cette romance, le grand privilège est que chaque coureur a la possibilité d’une belle histoire d’amour… dont il est le héros.

Article paru le 16 février dans Le Journal de Québec.

À lire aussi

La relâche scolaire… et musculaire

Par: Natacha Gagné

Je n’ai pas eu à réfléchir beaucoup pour trouver l’idée de ma chronique cette semaine. Disons qu’à voir des milliers d’enfants faire relâche de l’école en ce début de mars, le sujet était facile. Voilà donc que, pour commencer cette pause scolaire en force, il est pertinent de vous parler du muscle qui, à la course, a besoin plusieurs fois par jour de faire relâche... et aussi de se contracter.


Lire la chronique

Voyager à la course

Par: Natacha Gagné

De plus en plus de coureurs choisissent de voyager pour la course ou de courir en voyageant. Élite ou non, à l’intérieur du pays ou à la grandeur du monde, la course est devenue une magnifique façon de découvrir... et de se découvrir. Cette semaine, je vous propose quelques destinations où il fait bon courir.


Lire la chronique

Courir avec l’amour

Par: Natacha Gagné

Il est bien connu que les gens actifs ont une prédisposition à la bonne humeur et probablement aussi au bonheur. Ceci étant dit, les célibataires ont ainsi avantage à choisir d’être accompagnés par un ou une partenaire qui aime bouger. Bonne nouvelle, en courant à la vitesse de l’amour, rencontrer l’homme ou la femme de sa vie grâce à l’activité physique est aujourd’hui possible par l’entremise d’événements sportifs spécialement organisés pour trouver l’âme sœur. Voyons ce qu’il en est.


Lire la chronique

Inscrivez-vous à notre infolettre !