Vous avez dit « entraînement croisé » ?

L'entraînement croisé est une bonne option afin d'optimiser les performances sportives et de diminuer les risques de blessures.

L’entraînement croisé est de plus en plus populaire au sein des programmes d’athlètes. Il consiste à introduire, dans la planification des séances d’entraînement habituelles, des séances de disciplines différentes. L’objectif demeure bien évidemment d’en tirer des bénéfices dans votre discipline de prédilection.

 

Voici quelques-uns des avantages connus de l’entraînement croisé :

 

Votre choix d’activité complémentaire doit idéalement impliquer les mêmes filières énergétiques que votre activité principale tout en sollicitant des masses musculaires complémentaires.

 

Il existe plusieurs manières d’introduire des séances d’entraînement croisé à votre routine. Pour le faire simplement, substituez, en nombre de minutes, un entraînement de ski de fond ou de raquette par un entraînement de votre discipline complémentaire.

 

En espérant vous croiser bientôt… en complément à notre activité habituelle ! 😉

 

Natacha

À lire aussi

Courir avec Constance

Par: Natacha Gagné

La course à pied est sans aucun doute le sport d’intensité le plus facile à transporter. C’est simple, la course se pratique partout, tout le temps ! Un minimum de matériel est recommandé pour la rendre plus agréable, mais, en réalité, presque uniquement les chaussures de course sont indispensables. Malgré le travail, les voyages, les occupations des enfants et la température, que ce soit le jour, le soir ou la nuit, Constance peut courir !


Lire la chronique

Nouveau programme: L’entraînement, j’en fais mon affaire

Par: Admin

Pour vivre elle-même la réalité que sont celles d'entrepreneur et de professionnelle, Natacha propose un nouveau programme intelligent exclusivement réservé aux gens qu'elle sait bien occupés: les gens d'affaires. S'entraîner, on en fait son affaire !


Lire la chronique

Les Québécois parlent français

Par: Mégane Fret, étudiante à la maîtrise en activité physique en France - stagiaire en kinésiologie

Malgré la distance entre le Québec et la France plusieurs points communs les rapprochent. Parmi eux, le bonheur de pratiquer la course à pied ! Ce plaisir amène donc cette semaine le coureur québécois à pouvoir amorcer le rêve de vivre un éventuel événement de l’autre côté de l’océan.


Lire la chronique

Inscrivez-vous à notre infolettre !